Comment être numéro 1 sur Google avec des mots-clés longs?

Se placer en tête dans les résultats des moteurs de recherches ne relève certainement pas du hasard. Bien au contraire,  perfectionner sa page et satisfaire son auditoire est un défi à renouveler journalièrement. Un travail minutieux et stratégique qui nécessite l’utilisation de nombreux outils informatiques et des compétences sémantiques humaines que nous développerons dans cet article. 

Pourquoi être en première position?

Un internaute sur 2 a généralement 97% de chance de trouver ce qu’il cherche dans la première page que les SERP (résultats de recherches) affichent après qu’il ait validé ses mots clés.

première position sur Google

Etre numéro 1 sur sa thématique et ses mots-clés de longue traîne c’est s’assurer d’avoir le maximum de prospects potentiels. Peaufiner son SEO reste donc la meilleure stratégie marketing qui soit. Surtout lorsqu’il s’agit de se positionner sur des mots et des explications qui tombent exactement là où les internautes recherchent des solutions.

Comprendre le fonctionnement de Google RankBrain

RankBrain qui veut littéralement dire « Rang » et « Cerveau » est l’algorithme de Google qui choisie la page qui mérite la première place et ainsi de suite parmi les contenus de toutes les pages des sites existants traitant un thème particulier. Comme son nom le précise, c’est un réseau de neurone semi-automatique qui dépasse aujourd’hui les compétences des meilleurs informaticiens du monde. 

Contrairement à quelques années auparavant, il raisonne et analyse aujourd’hui mieux qu’un cerveau humain ce que l’internaute recherche exactement en tapant quelques mots sur la barre de recherche de Google. 

Comment est-ce-possible vous dites-vous ? 

Google est conçu pour donner la meilleure solution à ses utilisateurs. Les ingénieurs qui y travaillent repoussent chaque année de plus en plus loin les capacités de ce moteur à fournir des réponses de plus en plus précises et adaptées

Google brain
  • Notamment grâce au CTR ou Click Through Rate que l’on appelle encore Taux de clics organiques. On peut le mesurer via Search Google Console. C’est le nombre de clics par rapport à l’efficience du contenu d’une page. Plus simplement, RankBrain analyse comment se comporte un internaute face à un résultat donné par celui-ci. Il note où le visiteur clique, quel est le facteur qui l’a provoqué.
  • Il vérifie aussi le temps durant lequel un visiteur reste sur une page, il note comment et où il  y a eut des rebonds. Il chronomètre chaque visite et prend en compte le nombre de liens pertinents existants. Bref, il évalue chaque détail afin de pénaliser ou faire gagner des points à chaque page ouverte. Un site peut donc être en première liste durant des jours et être recalé au bout d’une semaine si d’autres sites ont reçus de meilleures notes par l’intermédiaire de RankBrain.
  • Il note aussi ce qu’on appelle Pogo-sticking. Pogo quoi ? Ce jeu de mots vient d’un jouet pour enfant, un stick ou bâton qui a un mécanisme qui permet à celui-ci de « sauter ». RankBrain scrute donc comment un internaute va rebondir de page en page jusqu’à trouver ce qu’il est venu chercher.

 Il note si, par exemple, au bout de la 4è page visité, l’intervenant n’est plus retourné à la page de recherche. Cette page en question aura donc sa chance de monter dans les rangs. Ces différents paramètres avertissent donc Google par rapport à l’expérience utilisateur des visiteurs de chaque page. On les appelle des signaux User eXperience ou UX.

Pourquoi utiliser les mots-clés longs?

Les mots-clés étant évidemment très fréquemment utilisés, plus les dérivés du mot clé sont nombreux et plus spécifiques, moins il y aura de compétition pour bien être référencer. 

Des techniques à prendre en compte pour la rédaction de contenu

1. Utiliser des outils keywords

Le SEO étant de plus en plus au cœur de la rédaction web, les Outils seo générateurs de mot-clé sont de plus en plus nombreux. La recherche de mots-clés longs sur un sujet précis est donc de plus en plus facilitée. Certains comme Google Keyword Planner, ou Answer the public sont gratuits. Mais il existe d’autres générateurs de mots-clés payants et dont le prix varie selon leur efficacité. Certains comme neilpatel.com ou Ubersuggest sont même disponibles en plusieurs langues différentes. D’autres comme Keyword Tool, SEMRush sont disponible en version payante, et sont connus pour leur efficacité. Yooda Insight quant à lui vous permettra de garder un œil sur les keywords long tails de tous vos concurrents.

outils keywords

Il y en a même des outils comme Your texte Guru qui vous aide à rédiger la grande partie de votre article. Il vous guide pour trouver toute un panel de mots qui sont utile à votre rédaction. Cette liste est encore exhaustive, il y a d’innombrables outils, gratuits ou payants. Il y a aussi des outils payants selon votre budget. Vous n’aurez qu’à faire un choix quant à ces différents outils keywords, testez, et voyez ce qui marche.

2. Bien choisir les mots

Lorsque vous créer un site, une page ou tout simplement un texte, vous devez avoir un but précis. Votre mot-clé et votre texte peut renseigner, influencer ou faire un compromis. Vous devez ainsi choisir l’impact que vous voulez faire ressentir pour accomplir votre mission avec succès. Les mots sont de grands pouvoirs. Votre objectif est d’attirer l’attention et fasciner l’internaute dès qu’il commence sa visite sur votre blog ou votre site. Vous devez aussi vérifier grâce aux outils la concurrence par rapport à vos mots clés longe traîne. Choisir chaque mot, même pour un blog est unEt assurer ainsi un trafic qualifié et un UX parfait. Les mots clés surtout ceux qui sont long tails doivent apparaître de façon logique et connexe et le texte devrait avoir un bon maillage interne.

3. Rédigez un contenu de qualité

Se mettre dans les chaussures du visiteur est indispensable pour augmenter vos points pour RankBrain. Effectuez quelques tests, mesurez les données reçues et voyez ce qui sont à changer pour que votre personas soit parfaitement satisfait par son escale.

rédacteur web

Par exemple, les listes chiffrées sont plus apprécié d’un lectorat sur certaines thématiques (l’article paraît plus structuré). Surtout pour un texte de 2000 mots par exemple. Les textes longs sont de plus en plus apprécié par Google car ils sont jugés plus pertinents et complets qu’un texte classiques. Cependant, les sous-titres numérotés sont indispensables dans ces cas là. Savoir jouer avec les mots permet ainsi  d’obtenir un trafic de qualité. Un lecteur restera plus longtemps sur votre page et l’algo remarquera certainement ce détail. Bref, votre article doit être riche et complet pour améliorer votre seo et vous placer en tête de liste.

4. Équilibrez vos mots-clés

Prenez quand même soin de ne pas sur optimisé votre site bien que les mots clés soient les clés qui ouvrent la porte de la première place. Aussi, comment placer efficacement les mots clés alors? Comment les aligner naturellement et non pas systématiquement et rendre le tout le plus fluide possible?

Tout d’abord, les meilleurs emplacements des mots-clés sont : dans l’introduction, dans le landing page, dans les titres et les sous-titres qui soient dit en passant sont plus efficaces quand ils contiennent des chiffres. Exemple : 15 astuces sur le référencement naturel. Et oui, les chiffres attirent la vision. Mais ce n’est pas tout, le vrai but est de ne pas décevoir vos visiteurs. Ensuite, vous pouvez aussi créer des url descriptives et en profiter pour intégrer quelques mots-clés par la même occasion. Sinon, les méta-descriptions, les balises « alt » des images et les liens internes sont aussi de très bons espaces pour poser soigneusement vos 

5. Concentrez-vous sur les “long tail keywords” 

En raison de tout ce que nous avons énoncé plus haut, les long tail keywords permettent donc en plus d’augmenter votre taux de clics organiques, d’acquérir de plus en plus de visites qualifiées et d’arriver au top des SERP de Google. Et par conséquent aussi plus de reconversion en clientèle cible. Plus vous vous focaliserez sur requête précise, un ensemble de mots-clés bien descriptif. 

Votre ROI (Retour sur Investissement) sera ainsi récompensé si vous misez sur de longs mots clés. Utilisez votre cerveau, des outils informatiques cités au dessus ou vos sites concurrents pour les trouver. En tout cas, à l’heure d’aujourd’hui, ces derniers restent le meilleur moyen de bien référencer naturellement votre site. 

  • Prenons un exemple : Vous voulez cherchez «  jouet enfant 2 ans ».  
  • Vous voyez en haut à gauche, un peu plus bas que la barre de recherche le nombre de résultats. 
  • Le nombre de page sur les jouets pour enfants de 2 ans. atteint les 55 .900.000. 
  • Si vous taper en revanche « jouets filles 2 ans Montessori », le nombre digresse à 800.000 seulement. 
  • Une différence énorme  de 55.100.000.

Plus vous mettrez donc des mots-clés longs et mieux ciblés dans vos textes, plus facilement vous serez numéro 1 par rapport à votre niche. 

Rankbrain devenant de plus en plus intelligent, il comprend les mots ayant le même champ sémantique, vous vous positionnerez ainsi beaucoup plus aisément sur un thème très précis. Plus vous vous positionnerez sur un sujet très spécialisé avec de nombreux keywords longs, plus vous obtiendrez des points, plus vous monterez en classement. Comme je l’ai dis, la régularité est une étape essentielle, vous devez consacrer du temps pour voir la concurrence et insérer de nouveaux mots clés longs et performants.

Les secrets sur les algorithmes de Google resteront toujours un secret bien gardé. Cependant nous allons citer caffeine, panda, Top Heavy, pirate, EDM, RankBrain, etc… Connaître dans la globalité chaque règle prise en compte par celui-ci est un grand atout pour les possesseurs de site. Cependant, la prise en compte de l’Intelligence Artificielle RankBrain est déjà un très grand avantage. Et la recherche de mots-clés longs pour un lectorat idéal est de mieux en mieux recommandé.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Upcreatives Digital
Written by Upcreatives Digital